Archéosite et Musée d'Aubechies | Jardin d’agrément
308
page-template-default,page,page-id-308,page-child,parent-pageid-286,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

Jardin d’agrément (hortus)

On dispose de peu d’informations sur l’agencement des jardins dans le Nord de la Gaule. Grâce à quelques exemples de sites connus en France, en Allemagne et en Angleterre, on constate néanmoins que des jardins et des potagers jouxtent la villa, le plus souvent à l’arrière ou à l’avant.

Dans le potager, on cultive trois catégories de végétaux : les légumes, les plantes aromatiques et les plantes médicinales. Durant l’époque romaine, des arbres fruitiers sont également plantés le long des chemins ou dans des espaces qui leur sont réservés (champs, pâtures, etc.). Certaines variétés de fruits sont en plus importées.

Face au corps de logis (pars urbana), la treille disposée au-dessus du passage central permet de s’abriter à l’ombre du soleil. Celle-ci aboutit à un bassin d’agrément rectangulaire situé au centre du potager.

Depuis 2013, le jardin d’agrément de la villa compte une reconstitution fidèle d’un triclinium d’été (salle à manger d’extérieur) retrouvé à Saint-Romain-en-Gal (France).

Téléchargez notre brochure pour groupes!

Découvrez notre vidéo scolaire

Inscrivez vous à notre infolettre